Observatoire des services publics en Aveyron

12522996_461850770674064_5302915775437302486_n

Lors de la campagne pour les élections municipales de 2014, puis départementales de 2015, Aveyron Majorité Citoyenne a porté haut et fort un message de défense du service public. Pour les citoyens d’AMC, les services publics sont un bien nécessaire à l’égalité, c’est pourquoi nous y sommes très attachés ainsi qu’aux multiples services qu’ils vous rendent chaque jour.

C’est dans cette logique que nous lançons aujourd’hui l’observatoire des services publics qui va permettre à chacun de pouvoir dénoncer un service public qui serait en danger. Notre objectif avec cet observatoire c’est de faire prendre conscience aux gens qui si nous ne faisons rien demain nous serons obligés de faire de nombreux kilomètres pour poster une lettre, accoucher, se faire soigner, ou amener son enfant à l’école.

Aidez-nous à recenser les services menacés autour de chez vous et organisons-nous pour défendre ce bien précieux.


Chaque jour un service public est réduit ou disparaît. Et avec lui les services qu’il vous rendaient à moindre coût, sans distinction entre les citoyens.

Après une première baisse en 2014, le gouvernement a mis en œuvre une nouvelle diminution des dotations aux collectivités de 11 milliards d’euros de 2015 à 2017, dans le cadre de sa politique d’économies budgétaire.

Pour compenser la baisse des dotations de 2014, 44% des collectivités ont choisi de réduire leurs dépenses d’investissement dans leur budget 2015, selon une enquête Ifop réalisée auprès de plus de 3.000 collectivités. Un tiers d’entre elles (32%) ont choisi de réduire leurs dépenses de fonctionnement et 13% ont opté pour une hausse de la fiscalité. Jusqu’à présent, elles sont en revanche très peu nombreuses (5%) à choisir en priorité de s’endetter pour dégager de nouvelles ressources.

Au total, selon le rapport sénatorial, 62% des collectivités ont déjà baissé leurs dépenses d’investissement en 2015, dont un tiers ont voté une baisse d’au moins 10%. Les équipements en général, les travaux de voirie, l’entretien des bâtiments, sont les premiers touchés. Autres secteurs affectés par les baisses de dotations : les subventions aux associations et les services administratifs et des personnels.

Nous voyons bien avec ces chiffres que la baisse des dotations bouleverse considérablement les budgets des collectivités. Ces baisses vont se poursuivre jusqu’en 2017. Après la baisse des investissements, la diminution de travaux d’entretien de la voirie et des bâtiments quels vont être les leviers pour baisser les budgets des communes. La réponse semble déjà prévue, c’est la baisse des subventions aux services administratifs, le non remplacements des fonctionnaires partant à la retraite et petit à petit un démantèlement complet des services publics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *